Mattel abandonne temporairement la sortie de sa baby-sitter intelligente

Mattel a décidé de ne pas publier son projet de « baby-sitter intelligente » en raison de préoccupations concernant la vie privée et d’autres implications. L’intelligence artificielle peut poser un problème moral de nos jours, sachant que c’est une technologie nouvelle, et une « baby sitter intelligente » ne devrait pas être utilisée à la place du vrai rôle parental, même si ce n’est que brièvement.

L’entreprise de jouets a annoncé qu’elle travaillait sur ce produit en début d’année et a dit que l’Intelligence Artificielle chanterait des berceuses et raconterait des histoires à l’heure du coucher. Mattel a annonce récemment que l’appareil ne faisait plus partie de sa stratégie à court terme, le temps que l’humain accepte ce genre de nouvelles technologies.

Lors du salon de la technologie CES en janvier, Mattel a présenté son appareil – Aristotle – comme un saut majeur dans la technologie parentale.

« Aristotle a été conçu dans un but et une mission spécifiques: aider les parents et utiliser la technologie la plus avancée basée sur l’intelligence artificielle pour faciliter la protection, le développement et l’entretien des actifs les plus importants de leur foyer – leurs enfants », disait l’entreprise à l’époque.

L’appareil combinait la technologie de l’assistant à domicile et une petite caméra qui fonctionnait comme un moniteur visuel pour bébé. Parmi ses caractéristiques, Aristotle « recommanderait automatiquement ou rechercherait automatiquement des offres et des coupons sur les articles de puériculture, les préparations pour nourrissons et autres produits pour bébés lorsqu’il détecterait que vous en avez besoin ».

L’entreprise a déclaré qu’elle avait décidé de ne pas vendre Aristotle « dans le cadre d’un effort continu visant à offrir au consommateur la meilleure expérience de produit connecté possible ».

Mattel avait été mis sous pression pour retirer le produit: « Aristotle n’est pas une nounou, c’est un intrus. Les chambres des enfants doivent être exemptes de fouineurs. »

Les politiciens américains ont également exprimé des inquiétudes au sujet des données recueillies par l’appareil et ont demandé plus de détails sur la façon dont elles seraient stockées ou partagées. Les dispositifs intelligents conçus pour les enfants sont une source croissante de préoccupation pour ceux qui s’inquiètent des effets encore inconnus de ces technologies sur le développement émotionnel des jeunes enfants.

Un autre produit Mattel, une poupée Barbie parlante qui se remémorait les détails des conversations, a été mal accueilli lors de sa sortie au début de l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *