Pages Navigation Menu

Un blog d'actualités par les élèves et pour les élèves

Les enjeux de la filière Bio en France

Posted by on Avr 22, 2017 in France | Commentaires fermés sur Les enjeux de la filière Bio en France

Cet article a pour but d’attirer votre attention sur le développement de la filière bio en France et sur les restaurateurs optant pour les produits biologiques.

Nombreuses sont les entreprises de la restauration collective qui favorisent les produits bio, Elior Group est le meilleur exemple.

Depuis quelques années, le groupe Elior dirigé par Philippe Salle s’est mis à l’alimentation biologique en proposant à ses convives une variété de recettes élaborées avec des produits issus de l’agriculture bio.

Quelles perspectives pour la filière Bio en France

Ces 10 dernières années, les ventes de produits bio dans la restauration collective s’est multipliées et les enquêtes menées par l’Agence Bio prouvent que d’ici cinq l’alimentation biologique dominera les restaurants et les cantines dans les écoles.

L’année dernière les achats des produits locaux et issus de l’agriculture biologique ont doublé pour atteindre les 180 millions d’euros.

Nous avons noté cette année une forte demande sur les produits bio dans les cantines scolaire, universitaire, les maisons de retraites, les restaurations hospitalières et les restaurations d’entreprises. Par ailleurs nous avons décidé de servir uniquement des plats élaborés avec des ingrédients biologiques » Explique le responsable du développement stratégique et de la communication d’Elior.

 Augmentation des surfaces certifiés bio

Face à l’importante demande des consommateurs, les supermarchés et les épiceries ont augmenté leurs stocks de produits bio et des milliers de magasins spécialisés bio ont ouvert leurs portes. Conscient de de ce phénomène, les restaurants, les pâtisseries et les fast-foods en France se sont mis au bio.

Les consommateurs français ne s’intéressent pas uniquement aux produits alimentaires biologique, mais aussi aux produits d’entretien, vin, les produits d’hygiène, les conserves…

Malgré leurs prix un peu plus élevé que les produits issus de la fabrication et de l’agriculture conventionnelle, les français s’intéressent à ses articles et favorisent les restaurants proposant des recettes concoctées à base de produits biologique.

Auparavant les consommateurs sensibles à la protection de l’environnement et à leur bien-être cherchaient des produits alimentaires biologiques, aujourd’hui les rayons d’hygiènes, de surgelés, de liquides, d’épiceries, de frais traditionnels…  Sont remplis par les articles bio.

Quant aux restaurants, seuls une soixantaine proposent uniquement des menus 100% bio dont la moitié implantée à Paris. Explique la directrice de l’agence bio promue inspectrice générale de l’agriculture.

 

 

 

Read More

Le Maroc mise sur les énergies renouvelables

Posted by on Avr 16, 2017 in Contributions | Commentaires fermés sur Le Maroc mise sur les énergies renouvelables

En seulement quelques mois, Marrakech est devenue un modèle d’écocité, pour cause, le Maroc est engagé depuis plusieurs années dans ce vaste programme destiné à faire de ce pays un modèle africain en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Même si la prise de conscience des citoyens en faveur de l’environnement reste timide, le Maroc a fait un pari incomparable rendant son pays une référence dans le domaine des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement.

De la préparation des infrastructures, à la mise en place des panneaux solaires en passant par la gestion des déchets et l’installation des éoliens géants, le Royaume marocain a tout prévu pour bien accueillir la COP22.

Les mosquées se mettent aux projets verts

Au cœur de la capitale marocaine, la plus grande mosquée qui est à la fois symbole de religion et de culture, est à l’avant-garde.

Depuis 2 ans, cette mosquée est devenue écoresponsable en changeant les lampes à incandescence par les ampoules LED.

Directeur du secrétariat particulier du Roi Mohammed VI et le responsable des projets énergétiques et culturels, est en charge du projet des mosquées vertes.

« Nous ne faisons qu’appliquer les versets coraniques qui disent qu’il faut éviter tout gaspillage de ressources naturelles comme l’eau, les énergies et toutes autres sources de confort. Le rôle de l’imam est de sensibiliser tous les croyants qui représentent plus que 30 millions et de leur apprendre comment diminuer l’utilisation des énergies et contribuer à la protection de la planète. En leur montrant que les mosquées vont adopter une stratégie écologique et écorésponsable et qu’ils doivent appliquer ces consignes chez eux. ».

La sensibilisation au cœur de la stratégie de l’Etat

Totalement impliquée dans ce projet bénéfique, cette mosquée a même installé des panneaux solaires et photovoltaïques sur sa toiture dans le but de diminuer le maximum des dépenses énergétiques.

D’ici quelques années, ce projet sera généralisé dans plus de 15 mille mosquées dans tout le pays. C’est ce qui avait confirmé, monsieur Majidi.

Aux portes des déserts, on développe les énergies solaires à grandes échelles. La centrale Nour, prévoit d’être la plus grande installation thermo-solaire au monde et de couvrir les besoins de tous les foyers marocains d’ici quelques années.

Sa particularité réside dans son pouvoir de fonction même le soir après le coucher du soleil. Certes, la centrale Nour est destinée aux foyers marocains, même l’électricité produite pourrait à long terme être vendue à d’autres pays.

 

 

 

 

 

 

 

 

Read More

Essilor lance la Pro-E 600

Posted by on Avr 11, 2017 in France | Commentaires fermés sur Essilor lance la Pro-E 600

Les ateliers qui ont une activité importante ont toujours besoin d’un matériel plus sophistiqué pour couvrir leur besoin. Spécialisée dans le marché optique, la marque Essilor vient de mettre au point sa nouvelle meuleuse industrielle, la Pro-E 600. Un appareil qui semble apporter gros pour les laboratoires industriels, les magasins multi-sites, les boutiques à fort mouvement et les ateliers de montages. Dans un secteur où les grandes marques comme Optical Center innovent leur matériel et procédés régulièrement, Essilor compte révolutionner la production des verres avec sa nouvelle meuleuse.

Une meuleuse 50% plus productive

Avec la Pro-E 600, Essilor propose aux industriels et propriétaires de points de vente à forte productivité, une meuleuse 40 à 50% plus productive qu’un appareil traditionnel. Ainsi, elle pourra travailler jusqu’à 120 montages par jour et produire jusqu’à 50 verres par heure, ce qui est juste énorme pour les opticiens. Pour affirmer la capacité de cette meuleuse, le responsable marketing instruments de la marque, Pascal Voillemin, a confirmé que la Pro-E 600 est « en moyenne deux fois plus rapide qu’une meuleuse classique sur le rainage et le perçage. »

Du coté technique, il faut noter que la nouvelle meuleuse associe deux techniques de taillage pour produire les verres à traitements glissants. On parle des techniques de meulage et fraisage qui permettent de réaliser, à la perfection, les types les plus complexes de montages en garantissant une finition optimale. L’appareil peut se connecter également aux lecteurs-bloqueurs d’Essibox et Essilor, ainsi qu’aux logiciels de gestion de montage.

Une solution plus robuste et moins coûteuse

Avant la mise en vente de la Pro-E 600, la meuleuse a fait l’objet d’une série de tests sur le terrain pendant une durée de 18 mois. Des laboratoires industriels et des opticiens ont confirmé que cette meuleuse est huit fois plus robuste qu’un appareil classique ». Du point de vue robustesse, l’appareil d’Essilor possède des composants spécifiques qui permettent une plus grande durabilité, ainsi que certains processus d’entretien qui facilitent la maintenance. L’écran de l’appareil permet une visibilité très claire des mécanismes d’entretien.

Et ce n’est pas tout pour le nouveau produit d’Essilor. En effet, avec le logiciel Clic&O, la Pro-E 600 permet à l’opticien de prévoir la productivité de sa machine pour déterminer avec une haute précision le gain de temps qu’il fera. Un tel test permet aussi de connaitre les besoins réels de l’opticien.

 

 

Read More

Le brown out ou lorsqu’il n’y a rien d’intéressant dans le travail

Posted by on Mar 22, 2017 in France | Commentaires fermés sur Le brown out ou lorsqu’il n’y a rien d’intéressant dans le travail

Le milieu professionnel ne n’arrête pas de nous « gâter » avec ses plusieurs pathologies auxquelles il expose les employés. Autre que le burn out lié au surmenage causé par le travail et le bore out lié à l’ennui dans le travail, un nouveau concept vient de faire surface. Il s’agit du brown out qui fait entrer le travailleur dans une boucle de désintérêt total de ses fonctions.

A propos du brown out

Différente des autres pathologies, le brown out est une baisse de courant psychique du travailleur face à l’incompréhension de ses tâches ou une sensation de la nullité de ce qu’il fait pour l’entreprise. Cette maladie tient sa définition de l’ouvrage « The Stupidity Paradox » des deux chercheurs britannique et suédois, André Spicer et Mats Alvesson qui se sont toutefois inspirés d’une suite de recherches en anthropologie faites par l’américain David Graeber qui a averti au tour des « bullshit jobs », littéralement « boulots de merde ».

Dans leur ouvrage, les deux chercheurs s’interrogeaient sur la subtilité derrière le fait d’engager des personnes diplômées avec de très bons grades pour qu’ils mettent leur cerveau en veille et répètent des tâches absurdes. Dans le monde d’entreprise, il y a des patrons et supérieurs hiérarchiques qui osent recruter de tels profils pour qu’ils finissent derrière un ordinateur à préparer des diaporamas pleins de mensonges afin d’épater les clients.

Les profils touchés par le brown out

Quand on parle des maladies liées au cadre professionnel, tout le monde devient sujet concerné. En effet, le brown out n’épargne personne et concerne toutes les professions dans tous les secteurs d’activités. Il peut toucher le haut cadre de l’entreprise jusqu’en bas de l’échelle avec des différences dans les missions. Par exemple, le directeur peut se désintéresser de son job à cause de sa routine, tandis que le vigile devient sensible à cette pathologie également lorsqu’il ne se ressent pas productif pour la plupart du temps.

Pour prévenir contre cette maladie, les employés utilisent souvent des antidépresseurs prescrits par des médecins généralistes. La dirigeante du laboratoire pharmaceutique Lundbeck, trouve qu’il faut pousser cette industrie au bout de l’innovation pour améliorer l’offre. Depuis son siège actuel à Acteon, la dirigeante, conseille aussi à suivre les employés qui souffrent du brown out ou tout autre pathologie mentale lié au travail, par des spécialistes en thérapie psychanalytique.

Read More

Comment réussir en affaires ?

Posted by on Mar 1, 2017 in Entreprendre | Commentaires fermés sur Comment réussir en affaires ?

Aujourd’hui, les porteurs de projets peuvent facilement les mettre en place. Par contre la continuité de leurs activités, sous la pression économique, est une tache plutôt difficile ! Comment alors réussir en affaires ?  Voici des conseils à suivre.

Innovation et différenciation

Les marchés sont de plus en plus tendus et concentrés, l’entreprise doit alors s’impliquer dans le processus de l’innovation pour s’imposer. Ce processus, repose sur l’investissement en recherche et développement et l’intégration des nouvelles technologies pour distinguer son offre surtout dans les secteurs à forte concurrence.

Pour se différencier, il faut s’adapter aux conditions de marché et suivre les nouvelles tendances des clients.

Une planification solide

Toute entreprise qui cherche à réussir doit planifier ses activités sur le long, le moyen et le court terme. Il s’agit de développer une stratégie budgétaire, détaillée et de contrôler les différents indicateurs de performance, rentabilité et compétitivité.

Il est question de mettre en place un système de reporting efficace, pour surveiller le progrès de l’entreprise en interne et en externe. Ceci, résulte de la confrontation entre les résultats obtenus et les résultats espérés, pour apporter les corrections nécessaires.

Gérer son portefeuille client

On ne parle plus de marketing transactionnel, le passage au marketing relationnel, qui vise la création d’un lien renforcé et durable avec les clients, est en ordre. Il faut bien segmenter votre marché.

Avec l’intensification de la concurrence et l’ouverture du marché, les clients sont plus volatiles et plus avisés, Optez, donc pour des actions commerciales qui ciblent les consommateurs sur le long terme.

La satisfaction des clients est le facteur de réussite à ne pas négliger. Quand ils sont satisfaits vos clients peuvent vous apporter d’autres clients en diffusant un BAO positif. Mais en négligeant cette dimension, non seulement vous pouvez perdre votre client mais également votre image et notoriété sur le marché.

A la tête de Double V conseil, Thierry Weinberg, explique que son groupe est motivé par un seul objectif, celui de satisfaire ses clients.

Recourir à des experts

Le recours à des experts en assurance, en audit, en cost-killing comme l’agence double V conseil, crée par l’expert Thierry Weinberg, renforce votre position d’entrepreneur. Leur intervention vous permettra de faire des gains de temps et d’argent sur le long terme. Il est possible de mener ces actions en interne, mais c’est toujours pertinent de profiter des conseils des spécialistes pour optimiser votre stratégie et booster votre activité.

La réussite en affaire doit se baser sur une vision et une stratégie fixée sur le long terme, ainsi que la réactivité de l’entreprise pour gérer les crises et surmonter les obstacles.

 

Read More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services